Dix conseils pour préparer votre consultationconsultation chez le médecin
Förbered ditt läkarbesök – tio tips – franska

Skriv ut (ca 5 sidor)

En vous préparant, vous pouvez vous impliquer dans vos soins et être associé aux décisions en concertation avec le personnel médical. Un dialogue efficace avec le personnel médical est essentiel pour le bon déroulement de vos soins.

Skriv ut

1. Choisissez votre centre de soins

1. Choisissez votre centre de soins

Lorsque vous avez besoin de soins, vous pouvez choisir votre centre de soins (vårdmottagning). Il est possible de choisir un centre de soins n'importe où dans le pays, quel que soit le lieu où vous êtes domicilié.

Ce choix vous est offert pour divers types de soins : médecine de ville, soins spécialisés ambulatoires, ou encore soins pour enfants. Pour les soins spécialisés, vous pouvez avoir besoin d'une lettre de renvoi (remiss).

Si vous choisissez un nouveau centre de soins ou un cabinet, le personnel n'aura pas automatiquement accès au votre dossier médical tenu par votre prestataire de soins précédent. Pour que le nouveau prestataire de soins puisse prendre connaissance de votre ancien dossier médical, vous devez donner votre accord. Renseignez-vous auprès du personnel pour savoir comment procéder.

La garantie de soins indique le délai d'attente maximum pour établir un contact avec le service médical. Si vous choisissez des soins dans un autre département, la garantie de soins ne s'applique pas.

Fäll ihop

2. Assurez-vous que vous comprenez

2. Assurez-vous que vous comprenez

Lorsque vous êtes chez le médecin, il est important que vous compreniez ce qui est dit et ce que cela signifie. Le personnel médical doit s'assurer que vous comprenez les informations, par exemple la façon dont les médicaments doivent être pris. Vous pouvez demander que ce qui est le plus important soit indiqué par écrit. Vous pouvez également demander une nouvelle réunion avec le personnel médical, pour avoir des réponses à vos questions.

Toutes les informations doivent être adaptées à votre situation. Si vous avez des difficultés à comprendre ou à parler suédois, vous pouvez demander l'aide d'un interprète. Cela s'applique également si vous êtes atteint d'une déficience auditive ou visuelle, ou desurdicécité. Indiquez que vous avez besoin d'un interprète lorsque vous prenez rendez-vous pour une consultation.

Les enfants ont aussi le droit de s'impliquer dans les soins qu'ils reçoivent. Il n'y a pas de limite d'âge pour savoir quand un enfant peut s'impliquer et être associé aux décisions qui le concernent,, mais cela dépend de sa maturité et de la situation de soins.

Si vous ne pouvez pas prendre connaissance des informations, par exemple pour cause de démence, le personnel médical fournira ces informations à un de vos proches.

Fäll ihop

3. N'hésitez pas à parler et à poser des questions

3. N'hésitez pas à parler et à poser des questions

Avant la consultation, il est bon que vous vous prépariez, que vous pensiez à ce que vous voulez dire et aux réponses que vous voulez obtenir. Indiquez au médecin quelles sont vos attentes et si vous avez quelque chose qui vous inquiète particulièrement. Écrivez vos questions de façon qu'il vous soit plus facile de vous en souvenir. Vous pouvez également demander à quelqu'un de les écrire. Voici quelques suggestions de ce que vous pouvez noter par écrit à l'avance:

  • Quels sont vos symptômes.
  • Quand les symptômes sont apparus et s'ils s'atténuent dans certaines situations.
  • Une liste des médicaments que vous prenez, y compris les médicaments en vente libre et les produits à base de plantes.
  • Les maladies graves dont vous souffrez ou avez souffert.

Une autre bonne façon de vous souvenir est de tenir un journal de vos symptômes, où vous pouvez noter dans quelles situations vous ressentez des symptômes, comment vous les ressentez et où vous avez mal.

Fäll ihop

4. Vous devez vous impliquer dans vos soins

4. Vous devez vous impliquer dans vos soins

Vous avez le droit de donner votre avis sur vos soins et d'être associé aux décisions quand cela est possible. Mais pour pouvoir être impliqué, vous devez recevoir des informations personnalisées concernant:

  • Votre état de santé.
  • Les méthodes d' examen, de soins et de traitement.
  • Les risques et les effets secondaires qui existent avec les examens et les traitements.
  • Quand vous pouvez espérer recevoir des soins.
  • Comment les soins ou le traitement attendus se présentent.
  • Le suivi médical, c'est-à-dire les soins et la surveillance dont vous aurez besoin par la suite.
  • Ce que vous pouvez faire pour éviter de tomber malade ou de vous blesser.
  • Si vous avez un handicap, vous devrez recevoir des informations sur les aides médico-techniques qui existent.
Fäll ihop

5. Avant les examens et les traitements

5. Avant les examens et les traitements

Lorsque vous avez eu un diagnostic, il y a le plus souvent des procédures pour des examens et des traitements. Il existe parfois différentes options d'examen et de traitement. Dans ce cas, vous avez le droit d'obtenir des informations à leur sujet, ainsi que de choisir entre ces types d'examens ou de traitements.

Vous pouvez accepter ou refuser d'être examiné ou traité.

En tant que patient, vous ne pouvez pas obliger le personnel médical à vous administrer un traitement qui n'est pas considéré comme scientifique et efficace. Le personnel médical n'est pas non plus tenu de participer à des traitements de médecine alternative.

Fäll ihop

6. Vous pouvez refuser

6. Vous pouvez refuser

Dans la plupart des cas, vous avez parfaitement le droit de dire non aux soins qui vous sont proposés. Une exception existe en ce qui concerne les soins psychiatriques obligatoires ainsi que certaines maladies contagieuses considérées comme dangereuses pour la population (allmänfarliga smittsamma sjukdomar), commele VIH, qui sont soumises à par la loi sur les maladies contagieuses.

Vos proches n'ont pas le droit de décider quoi que ce soit sur les soins que vous recevrez. Si vous ne pouvez pas exprimer vous-même ce que vous voulez, le personnel médical peut demander à quelqu'un de vos proches s'il sait ce que vous voulez.

Fäll ihop

7. Vous décidez si vos proches doivent savoir

7. Vous décidez si vos proches doivent savoir

Parfois, il peut être bon d'avoir un proche lors de la consultation. Cette personne peut vous aider à vous rappeler ce qui a été dit et être un soutien moral. Mais c'est vous qui décidez ce que vos proches doivent savoir. Le secret professionnel et la confidentialité font que vos proches n'auront connaissance des informations que si vous êtes présent lors de la consultation, mais vous pouvez autoriser le personnel médical à leur communiquer des informations. Le personnel demande habituellement à qui les informations peuvent être transmises.

Si vous avez moins de 18 ans, les adultes qui sont vos proches n'ont généralement pas à être informés. C'est notamment le cas si

  • vous consultez dans un centre de planning familial
  • vous rencontrez un assistant social spécialisé
  • vous demandez des contraceptifs
  • vous passez un test de détection demaladies sexuellement transmissibles.

Vous n'avez pas besoin non plus de dire que vous avez demandé des soins dans un centre de soins. Ce qui détermine si des adultes doivent être contactés sont les soins que vous demandez, mais également votre âge et votre maturité. Prévenez votre médecin si vous ne voulez pas que vos parents soient contactés. Vous pouvez en savoir plus sur le secret professionnel et la confidentialité sur UMO.se.

Dans le cas de jeunes enfants, les titulaires de l'autorité parentaledécident si les renseignements peuvent être divulgués ou non. Cependant, plus l'enfant grandit et mûrit, plus il est à même de décider si le personnel médical doit fournir des renseignements et à qui.

Fäll ihop

8. Informez-vous sur la suite

8. Informez-vous sur la suite

Vous devez savoir qui contacter et à quel moment pour connaître les résultats de prélèvements ou d'examens. Vous devez aussi savoir où vous adresser si votre état s'aggrave.

Si vous avez reçu des soins à l'hôpital, il est souhaitable d'établir un plan de soins en concertation avec le personnel avant votre sortie de l'hôpital.

Si vous êtes en contact avec de nombreux prestataires de soins, vous pouvez demander à avoir un référent unique. Cette personne coordonnera les contacts entre vos divers prestataires de soins.

Fäll ihop

9. Lésions et maladies graves ou mortelles

9. Lésions et maladies graves ou mortelles

Si vous devez faire des choix médicaux lourds de conséquences, par exemple en cas de lésion ou de maladie particulièrement grave, voire potentiellement mortelle, vous pouvez demander une nouvelle évaluation médicale. Cela peut vous aider si par exemple vous n'êtes pas sûr du traitement qui est le meilleur pour vous. Le fait de souhaiter une nouvelle évaluation médicale n'indique pas nécessairement que vous êtes mécontent de votre médecin.

Vous pouvez choisir un médecin n'importe où dans le pays pour cette nouvelle évaluation médicale. Pour de plus amples informations, adressez-vous à votre médecin.

Fäll ihop

10. Si vous n'êtes pas satisfait

10. Si vous n'êtes pas satisfait

Si vous n'êtes pas satisfait des soins que vous-même ou un proche avez reçus, il est bon que vous fassiez connaître vos points de vue. Cela contribuera à améliorer les soins à l'avenir.

En premier lieu, il est souhaitable de vous adresser directement au médecin ou à la personne du service médical qui vous a examiné ou traité. Vous pouvez aussi vous adresser au responsable de l'unité où vous avez reçu les soins. Le service fera une enquête sur ce qui s'est passé et vous dira quelles sont les mesures prises pour que cela ne se reproduise pas.

Vous pouvez aussi vous adresser à la commission des patients (patientnämnden), pour obtenir des renseignements. Chaque conseil départemental (landsting) doit avoir une commission des patients ou un médiateur des patients (patientombudsman) qui doit vous aider. La commission des patients et le médiateur des patients reçoivent les points de vue et les réclamations, mais n'ont pas le pouvoir de déterminer si le personnel médical a commis une erreur. Les associations de patients peuvent parfois vous aider dans le traitement d'une affaire qui concerne une réclamation.

Si vous estimez que vous avez été discriminé dans les services de soins, vous pouvez le signaler à l'ombudsman contre la discrimination (diskrimineringsombudsmannen, DO).

Si vous avez été blessé dans les services de soins ou si vous avez ressenti des lacunes dans la sécurité des patients, vous pouvez porter le signaler à l'Inspection des soins de santé et de longue durée (IVO). Celle-ci examine principalement les erreurs commises et leurs causs, de sorte que le même événement ne se reproduise pas.

Fäll ihop
Skriv ut (ca 5 sidor)
Senast uppdaterad:
2016-11-09
Redaktör:

Rédacteur en chef: Anna Bendt, 1177 Vårdguiden

Granskare:

Vérificateur: Lars Burström, service juridique, Västerbotten läns Landsting

Fotograf:

Photographe: Anette Andersson, AA fotograf